Maisons de santé : le rôle du coordinateur d’équipe

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Maisons de santé : le rôle du coordinateur d’équipe

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

Le développement de l’exercice coordonné fait émerger de nouveaux métiers. Ainsi les postes de coordinateurs se développent et une formation est actuellement proposée par l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique) sous forme de MOOC. Pour plus de renseignements, consulter le site de l’EHESP.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Infirmier
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
Auteur : Pascal OSVALD, Responsable du CIPS / MAJ : 22/06/2016

Les missions confiées au coordinateur ont pour objectif de soulager les professionnels et de leur permettre de se concentrer sur leurs activités médicales ou paramédicales.

Selon la fiche de poste publiée par la Fédération Nationale des Maisons de Santé et des Pôles les principales missions du coordinateur peuvent être résumées en quatre points :
- Animation de la coordination interprofessionnelle
- Gestion des relations avec l’éditeur du SI
- Gestion des relations avec les institutionnels : ARS ; CPAM ; collectivités…
- Gestion des budgets

Notons que chaque équipe définira les missions du coordinateur selon son profil et ses besoins et que des missions complémentaires comme la gestion de la structure, du personnel ou des stocks pourront lui être confiées.

On constate actuellement une grande disparité des profils allant du CAP au bac +5. Beaucoup de postes de coordination semblent occuper actuellement par d’anciennes secrétaires.
Les compétences requises sont nombreuses, on peut citer :

- Management et gestion des ressources humaines
- Capacité organisationnelles
- Gestion d’une équipe d’exercice coordonnée au sein d’un pôle, d’une maison ou en dehors
- Connaissances de l’environnement médical, paramédical, social sur le territoire
- Connaissances de la réglementation en matière de santé
- Connaissances en matière de SI
- Connaissances en matière de comptabilité et de gestion de structures
- Autonomie
- Sens du relationnel
- Disponibilité
- Organisation...