Le dysfonctionnement du logiciel métier

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Le dysfonctionnement du logiciel métier

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • PDF
  • Imprimer la page

Un dysfonctionnement peut être la conséquence de nombreuses causes. L’entrelacement et la complexité des causes d’un dysfonctionnement informatique ne facilitent pas l’identification du responsable. Pourtant, le succès du recours est lié à la faculté de déterminer la cause de la panne informatique.

MAJ : 02/11/2018

Le sujet

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un dysfonctionnement d’un logiciel métier :

  • le défaut de conception du logiciel ou « bug »,
  • les virus informatiques ou logiciels malveillants,
  • le dépassement de la capacité du matériel informatique (mémoire pleine, réseau ou processeur de l’ordinateur saturé),
  • les incompatibilités diverses entre applications,
  • la défectuosité des matériels informatiques,
  • des paramétrages erronés,
  • des événements propres à l’utilisateur (mauvaises manipulations),
  • des événements extérieurs (température, champs magnétiques).

L'éclairage

La complexité des causes probables d’une panne exige l’intervention d’un professionnel en informatique susceptible de déterminer la ou les causes du dysfonctionnement. En pareille hypothèse, le médecin fera appel, en priorité, à son prestataire informatique au titre de son contrat de maintenance et d’assistance informatique.

En cas de persistance de la panne soit en raison de l’inaction ou de l’incompétence du prestataire informatique, le médecin devra identifier précisément l’origine du dysfonctionnement par expertise avant de pouvoir exercer son recours.

En pratique

L’expertise est la démarche préalable et souvent indispensable au recours du médecin contre le responsable de la panne informatique.

  • L’expertise

L’expertise informatique est l’examen d’un ensemble informatique confié à un spécialiste dont les connaissances et les savoirs sont reconnus. La mission confiée à l’expert détermine ses objectifs :

  • déterminer les causes du dysfonctionnement,
  • identifier le responsable,
  • évaluer les préjudices.

L’expertise est amiable lorsque le médecin choisit l’expert avec ou sans l’accord de la partie adverse ou judiciaire lorsque l’expert est désigné par un juge.

  • Le recours

Le médecin pourra orienter son recours sur la base des conclusions techniques de l’expert.

Selon la cause de la panne, le médecin pourra s’adresser :

  • à l’éditeur du logiciel ou son distributeur lorsque le dysfonctionnement résulte d’un défaut de conception,
  • au fournisseur de son matériel lorsque le dysfonctionnement résulte du dépassement de la capacité du matériel informatique ou de la défectuosité des matériels informatiques,
  • à son prestataire informatique lorsque le dysfonctionnement résulte d’un paramétrage erroné ou d’un virus informatique.

Editeur du logiciel

Fournisseur du matériel

Prestataire informatique

Défaut de conception

Dépassement de la capacité du matériel informatique

Défectuosité du matériel

Paramétrage erroné

Logiciels malveillants

Le médecin peut ensuite réclamer, à l’amiable et en cas d’échec par voie judiciaire, la réparation des préjudices résultant du dysfonctionnement sur la base de l’évaluation de l’expert.

0 Commentaire

Publier un commentaire