Acte confié à une étudiante : quelle responsabilité de l'infirmière ?

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Acte confié à une étudiante : quelle responsabilité de l'infirmière ?

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages1
  • Imprimer la page
  • infirmière étudiante

Les mises en cause possibles des infirmier(e)s exerçant à l'hôpital sont multiples. Voici un exemple de défaut de surveillance des actes confiés à une étudiante, aux conséquences dramatiques...

  • Infirmier
Auteur : MACSF - Le sou Médical / MAJ : 24/05/2019

Une injection intraveineuse déléguée à une stagiaire...

La MACSF a créé un film moins de 3 minutes s'inspirant de cas réels et présentant une mise en cause d'infirmières ou d'étudiants en soins infirmiers afin de rappeler à tous combien il est important d'avoir une responsabilité civile professionnelle.

Ce film dont l'extrait se trouve ci-dessous sert de support à une formation dispensée par des spécialistes de la MACSF (organisme de formation agréé).

Actes réalisés par un infirmier stagiaire : quelle est la responsabilité de l’infirmier référent ?

L’article L. 4311-12 CSP précise que « l’exercice de la profession d’infirmier est permis aux étudiants préparant le diplôme d'Etat dans le cadre de leur période de stage dans les établissements et centres de santé ou les établissements et services médico-sociaux, les structures de soins ambulatoires et les cabinets libéraux agréés pour l'accomplissement des stages. Les étudiants peuvent réaliser personnellement des actes dans chaque lieu de stage, sous la responsabilité d'un infirmier diplômé. »

L’étudiant infirmier est donc considéré comme totalement responsable des actes qu’il réalise, même s’il se trouve encore en phase d’apprentissage.

Pour autant, l’infirmier référent ne doit confier à l’élève que des actes qui correspondent au degré d’autonomie acquis, qui dépend de la personnalité de l’élève, des enseignements reçus, de son expérience et des risques inhérents à l’acte.

S’il évalue mal ce degré d’autonomie ou ne le vérifie pas, l’infirmier référent peut voir sa responsabilité engagée, tout comme l’étudiant qui doit, de son côté, avoir conscience des limites de sa compétence réglementaire et technique.


1 Commentaire
  • CHANTAL C 24/11/2016

    Peut-on se pencher sur la responsabilité des IST en Services de santé au Travail donc un nouveau métier, qui ont la pression du chiffre de la part des directeurs et exercent en borderline avec la Loi ?

Publier un commentaire