Actualité santé - 9 avril 2018

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Actualité santé - 9 avril 2018

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • établissement de soins, médecin

Retrouvez notre veille d'actualité du monde de la santé : sédation profonde et continue : les recommandations de la HAS, les recommandations de l’Académie de pharmacie sur la maîtrise des risques infectieux, les règles de protection des femmes enceintes en établissements de santé.

Auteur : Sophie LORIEAU, Juriste / MAJ : 09/04/2018

Sédation profonde et continue - recommandations HAS

Les recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de santé (HAS) sur la sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès (SPCMD) ont été publiées le 15 mars dernier. Ce guide d’une quarantaine de pages qui vise à « coller » à la pratique clinique est constitué de définitions des pratiques sédatives à visée palliative, d’indications, de conduites à tenir, de mises en œuvre et quatre focus : Liste et accessibilité des professionnels de soins palliatifs, les Modalités de la procédure collégiale, l’Evaluation du caractère réfractaire de la souffrance ou de la décision du patient d’arrêter un traitement engageant son pronostic vital et l’Administration de midazolam. La mise en œuvre de la sédation ne pourra être envisagée qu’en cas de douleur réfractaire ou insupportable si le décès est attendu dans les quelques heures ou quelques jours qui viennent. Dans les autres cas, une sédation réversible de profondeur proportionnée à l’intensité des symptômes est discutée avec le patient.

La HAS insiste sur l’importance du dialogue avec le patient et ses proches afin notamment de l’inciter à parler de ses demandes ou décisions, de l’aider à expliquer la raison de son choix et l’accompagner dans les discussions avec les professionnels de santé. Il s’agit de favoriser cette communication « avec empathie, capacités relationnelles et écoute en ne sous-estimant pas le poids des mots. Les informations transmises aux proches se font avec l’accord du patient ». Avec l’accord du patient, les proches qu’il aura choisis, pourront être présents physiquement lors de ces dialogues, pour s’assurer notamment qu’il a compris les conséquences de son choix et s’enquérir du lien souhaité pour la sédation (domicile, EHPAD, établissement hospitalier). La motivation de la décision du patient sera consignée dans le dossier de celui-ci. Les proches devront être soutenus avant, pendant et après la sédation.

Afin de débuter cette démarche, le guide préconise que soient remplies des exigences organisationnelles au sein des établissements. Par exemple, à domicile et en EHPAD, il faudra prévoir un lit de repli en établissement de santé en cas d’échec ou d’impossibilité à poursuivre la sédation.

En savoir plus : sédation profonde et continue jusqu’au décès : guide HAS

Recommandations de l’Académie de pharmacie sur la maîtrise des risques infectieux

L’Académie nationale de pharmacie souligne les progrès importants réalisés en matière d’organisation et d’intégration au quotidien des activités de gestion du risque infectieux dans les politiques des établissements de soins. Elle insiste sur le fait que les moyens consacrés aux équipes opérationnelles en hygiène hospitalière (EOHH) soient proportionnés à l’activité des établissements et à la diversité des missions auxquelles les équipes sont confrontées. Toutefois, elle identifie des axes d’amélioration, notamment sur le champ d’intervention de ces équipes polyvalentes, qui peuvent profiter d’une grande hétérogénéité d’organisations et de pratiques dans les établissements. Elle poursuit en précisant que les infections nosocomiales virales sont, quant à elles, sous-estimées et qu’il n’existe pas assez de formations académiques en hygiène hospitalière intégrées dans les cursus initiaux des professionnels de la santé ou en master.

L’Académie suggère l’utilisation de méthodes de formation innovantes pour délivrer des messages actualisés adaptés à leur cible (ex : jeux sérieux, simulations…), un nouvel équilibre entre indicateurs de bonnes pratiques et indicateurs de résultats en tendant vers une simplification des process. Sur les risques infectieux viraux et fongiques, elle recommande la vaccination obligatoire contre la grippe du personnel hospitalier. Concernant la formation et la recherche, elle propose que la formation spécialisée transversale en hygiène soit étendue également aux internes en pharmacie et que l’hygiène hospitalière soit développée dans des enseignements de masters.

Etablissements de santé - règles de protection des femmes enceintes

Dans une note d'information datée du 28 mars 2018, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) précisent les règles encadrant la protection de la santé des femmes enceintes exerçant au sein des établissements publics sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Par ailleurs, elles soulignent que cette protection relève d’une double vigilance, vis-à-vis de l’embryon et du fœtus dont le développement peut être entravé par des expositions à risques ou à des rayonnements et, vis-à-vis de la femme enceinte elle-même dont la pénibilité physique ou psychologique particulière de certains travaux ou de certaines postures peuvent entraîner une fatigabilité et un stress importants ainsi qu’un risque de blessures ou de complications dans le déroulement de la grossesse. De plus, cette vigilance « doit être étendue, dans une logique préventive, à l’ensemble des femmes qui sont dans une perspective de grossesse à court terme, par voie naturelle ou via un parcours de procréation médicalement assistée (PMA) ».

Trois annexes sont jointes à la note, la première rappelle les modalités de déclenchement des mesures de protection spécifiques, la deuxième détaille le support réglementaire soutenant ces mesures et la dernière renvoie à une bibliographie ciblée pour approfondir le thème.


0 Commentaire

Publier un commentaire