Actualité santé - 11 janvier 2019

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Actualité santé - 11 janvier 2019

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
  • Formation

Retrouvez notre veille d'actualité du monde de la santé : nouveaux attendus de la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier, nouvelles modalités d'admission pour certaines études médicales, tarif des interventions des Sdis pour carence ambulancière, rapport d'évaluation sur l'évaluation de l'assainissement parodontal, évaluation des actes de pédicure-podologue, livre blanc sur la réduction des transfusions sanguines...

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Sage-femme
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Médecin spécialiste
Auteur : Sophie Lorieau, Juriste / MAJ : 18/01/2019

Soins infirmiers - accès à la formation

L’arrêté du 3 janvier 2019 définit les connaissances et les compétences attendues pour la réussite dans la formation conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier. Ce texte précise les critères nationaux applicables aux futurs étudiants pour être admis dans la formation. Cette admission se fera désormais, dès la rentrée prochaine via la plateforme Parcoursup.

Cinq attendus sont ainsi définis : l'intérêt pour les questions sanitaires et sociales ; les qualités humaines et les capacités relationnelles ; les compétences en matière d'expression orale et écrite ; les aptitudes à la démarche scientifique et la maîtrise des bases de l'arithmétique et les compétences organisationnelles et le savoir-être.

Etudes médicales - modalités d’admission

La circulaire parue au Bulletin officiel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du 3 janvier 2019 précise les modalités d’admission directe en deuxième ou troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme. Il s’agit de préciser l’organisation de la procédure retenue pour les différentes passerelles. Les candidats devront déposer leur dossier auprès de l’unité de formation et de recherche ou de la structure dispensant la formation de sage-femme où ils souhaitent poursuivre leurs études au plus tard le 15 mars 2019.

Concernant plus précisément la procédure pour les étudiants qui souhaitent exercer leur droit au remord, le texte rappelle que "cette passerelle est réservée aux étudiants qui regrettent le choix qu'ils ont effectué à l'issue des épreuves de classement en fin de la première année commune aux études de santé (Paces) ».

Enfin, la circulaire détaille filière par filière, les différents cas d’accès direct en deuxième et troisième année et les modalités qui s’y rattachent.

Interventions des SDIS - carence ambulancière - tarif national

Publié le 4 janvier 2019 au Journal officiel, l’arrêté du 2 janvier fixe le tarif des interventions effectuées par les services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) à la demande de la régulation médicale du SAMU-Centre 15, lorsque celle-ci constate un défaut de disponibilité de transporteurs sanitaires privés. L’intervention des pompiers pour carence ambulancière sera désormais facturée 123 € pour 2019. 

Réduction des transfusions sanguines - nouvelle stratégie

Un livre blanc pour réduire les transfusions sanguines, rédigé à la demande de la ministre de la Santé, de la DGS, de la DGOS, de la HAS, de la CNAM et de la FHF, a été présenté à l’académie de médecine à l’occasion d’un colloque sur le sujet. L’objectif est de diminuer les transfusions sanguines, d’améliorer la sécurité des patients et faire des économies. Sur le plan international, on considère que près de 60% des prescriptions de concentrés globulaires seraient inappropriées et 29% d’une utilité incertaine. En France, l’EFS signale une hausse de 29% des besoins entre 2002 et 2012 à l’occasion notamment d’interventions chirurgicales, en particulier cardiaques ou orthopédiques. Cela peut s’expliquer par l’allongement de l’espérance de vie et les progrès de la médecine.

Face à ce constat, un collectif de médecins experts espère développer la pratique du « Patient Blood Management » (PBM ou gestion personnalisée du capital sanguin en chirurgie programmée). Il précise que « cette démarche repose sur le fait que l’anémie est délétère pour le devenir des patients (chirurgicaux et médicaux) mais que la transfusion l’est aussi potentiellement ».

La mise en œuvre du PBM repose sur trois piliers, en pré-, en per- et en post-opératoire :

  • l’optimisation de la masse sanguine du patient,
  • la minimisation les pertes sanguines et le contrôle des troubles de l’hémostase,
  • l’optimisation de la tolérance à l’anémie.

Lésions du pied chez le patient diabétique - évaluation des actes du pédicure-podologue

En décembre 2018, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié une actualisation de l’évaluation conduite en 2007 des actes professionnels réalisés par les pédicures-podologues pour la prévention des lésions du pied de grade 1 chez le patient diabétique. Elle considère que les séances de prévention en pédicurie-podologie pour ces patients à risques ont un impact positif sur la prise en charge clinique et recommande leur prise en charge financière par l’Assurance maladie. Selon la littérature analysée, le contenu de cette prise en charge serait en cinq points : l’examen du pied et la gradation du risque podologique ; les soins de pédicurie-podologie ; l’éducation du patient ; l’évaluation du chaussage et la mise en place d’un chaussage adapté, si nécessaire. 

Chirurgien-dentiste - évaluation de l’assainissement parodontal

A la demande de l’Assurance maladie, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport d’évaluation technologique sur l’efficacité et la sécurité de l’acte d’assainissement parodontal ou détartrage-surfaçage radiculaire (DSR) dans la prise en charge des parodontites agressives et chroniques. Les effets de la méthode de désinfection globale, l’utilisation d’adjuvants au DSR, les effets de l’antibiothérapie locale par voie orale, de la thérapie photodynamique (TPD) ou de différents types de lasers, en complément du détartrage et surfaçage radiculaire ont également été évalués.

La HAS précise que la littérature et la position des professionnels concernés sont concordantes avec la demande de remboursement de l’acte de DSR.

0 Commentaire

Publier un commentaire