Visite pré-anesthésique : la temporalité modifiée

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Visite pré-anesthésique : la temporalité modifiée par le décret du 29 octobre 2018

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • PDF
  • Imprimer la page
  • Visite anesthésiste

Le décret n°2018-934 du 29 octobre 2018 relatif à la surveillance post-interventionnelle et à la visite pré-anesthésique a apporté une précision sur le délai entre la visite pré-anesthésique et l’intervention.

Il est applicable depuis le 1er novembre 2018.

  • Médecin spécialiste
Auteur : Stéphanie Tamburini, Juriste / MAJ : 11/12/2018

Le principe : une consultation, puis une visite pré-anesthésiques

Le principe reste inchangé et est posé aux articles D. 6124-91 et D. 6124-92 du code de la santé publique (CSP) : La consultation pré-anesthésique est obligatoire pour toutes les interventions programmées. Elle a lieu plusieurs jours avant l’intervention. Elle ne se confond pas avec la visite pré-anesthésique, dont le but est de vérifier l’absence d’éléments médicaux nouveaux depuis la consultation pré-anesthésique.

C’est sur cette visite que le décret du 1er novembre apporte de nouveaux éléments.

Une visite pré-anesthésique dans les 24 heures avant l’intervention

Avant le décret, la consultation pré-anesthésique devait être effectuée par un médecin anesthésiste-réanimateur « dans les heures » précédant le moment prévu pour l'intervention, ce qui était assez flou.

Le décret évoque à présent une visite effectuée « dans les 24 heures précédant l’acte nécessitant une anesthésie ».

Si cette nouveauté n’a pas d’incidence sur les interventions en ambulatoire, dans le cadre desquelles la visite a nécessairement lieu dans cet intervalle, elle peut en revanche modifier les habitudes dans les cas où le patient est hospitalisé avant l’intervention. Désormais, les visites doivent être toutes réalisées moins de 24 heures avant l’intervention chirurgicale.


0 Commentaire

Publier un commentaire