MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Laïcité, religion et soins

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
  • laïcité, religion et soins
  • laïcité, religion et soins

Ce dossier spécial est consacré à la laïcité et à la gestion du fait religieux en établissement de santé ou au sein du cabinet médical.

Déontologie du médecin et religion

La clause de conscience

La clause de conscience reconnue aux médecins est la faculté de refuser de pratiquer un acte médical ou de concourir à un acte qui, bien qu’autorisé par la loi, est contraire à leurs convictions personnelles ou professionnelles. 

Arrêt des soins pour un patient inconscient : un médecin peut-il invoquer sa clause de conscience ?

L'article L. 1110-5-1 du code de la santé publique (CSP) permet de suspendre ou ne pas entreprendre les actes permettant le maintien de la vie quand ils résultent d'une obstination déraisonnable. Quand le patient est hors d’état d’exprimer sa volonté, la loi a prévu une procédure collégiale. 

La laïcité dans les établissements de santé

Manifester ses convictions religieuses dans les instituts de formation

L’arrêté du 21 avril 2007  interdisait « les signes et les tenues qui manifestent ostensiblement l'appartenance à une religion » dans tous les lieux affectés à l'institut de formation. Le ministère des solidarités et de la santé va devoir le modifier en raison de l’arrêt rendu par le Conseil d’Etat le 28 juillet 2017 (n°390740).

Signalement de patient radicalisé, dérives sectaires

La prévention de la radicalisation passe aussi par les médecins

Dans un contexte de menace terroriste, la prévention des phénomènes de radicalisation est primordiale. Cette prévention passe, entre autres, par le signalement d’individus que l’on suspecte d’adhérer à une idéologie extrémiste.