MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Fin de vie : évolutions de la loi Léonetti

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
Êtes-vous bien accompagné(e) ? Découvrez nos offres Responsabilité Civile Professionnelle - Protection Juridique Découvrir nos offres et nos services

Rédaction des directives anticipées, respect de la volonté de la personne, rôle de la personne de confiance, recours à la sédation profonde et continue : la loi Claeys-Leonetti du 2 février 2016 a introduit plusieurs nouveautés dans les droits et la prise en charge des personnes en fin de vie.

Comment cette prise en charge a-t-elle évolué depuis la loi du 22 avril 2005 relative aux droits de ces patients ? Quelles en sont les implications concrètes pour les professionnels de santé confrontés à ces situations souvent complexes et difficiles, tant
sur le plan humain que juridique ? Retrouvez les réponses à vos questions dans ce dossier spécial consacré à la fin de vie.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste

Législation et réglementation

Loi « Claeys-Leonetti » sur la fin de vie

La loi n°2016-87 est désormais en vigueur. Elle permet notamment au patient d'exiger une sédation profonde et continue en phase terminale.

Directives anticipées : mode d'emploi

Directives anticipées : la HAS accompagne les professionnels et les patients

La Haute Autorité de Santé (HAS)  proposent des outils pour expliquer aux patients désireux d’anticiper et d’organiser leurs dernières volontés, les différentes démarches possibles dans des situations de fin de vie.

Soins palliatifs : ce qui change

Sédation : guide HAS

La HAS propose aux professionnels de santé un guide pour permettre de mieux cerner,  loi Claeys-Leonetti concernant la sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès.

Analyse de décision

Soins palliatifs : prise en charge optimale de la douleur

Les établissements de santé ont le devoir de mettre en œuvre les moyens propres à prévenir la douleur nécessitant une coordination de l’équipe soignante. 

Regard international

L'accompagnement des patients en fin de vie en Suisse

La Suisse est souvent cité en exemple dans l'accompagnement des patients en fin de vie. 

Fin de vie : l'exemple du service de soins intensifs adultes (SIA) de Genève

Comment s'organise et se déroule concrètement la prise en charge des personnes en fin de vie chez nos voisins européens ? 

Formation : la médiation médicale

La médiation médicale

La Prévention médicale vous propose une formation gratuite simple, courte, accessible (créneaux en soirée) et complète. L’objectif : donner une base de connaissances solides aux médecins qui s’engagent dans cette démarche.

Vidéos

Pourquoi rédiger les directives anticipées ?

Les directives anticipées sont, avec la possibilité d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès, un élément essentiel au cœur des dispositions.

Comment, en pratique, rédiger les directives anticipées ?

Comment rédiger ses directives anticipées ? Germain Decroix, juriste expert MACSF - Le Sou Médical, répond à cette question.