L'association Soins aux Professionnels de Santé (SPS)

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

L'association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) - Dr Eric Henry : "Il y a urgence"

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page

L’association « Soins aux Professionnels de Santé « (SPS) a été créée en 2015. Son objectif : aider et accompagner tous les soignants rendus vulnérables par des actions de prévention, d’écoute, d’orientation et de prise en charge à l’échelle nationale. Entretien avec son président, le Dr Eric Henry.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
Auteur : Propos recueillis par la MACSF - Le Sou Médical / MAJ : 16/02/2017

Comment est née l’association SPS ?

Dr Henry : Cela fait plusieurs années que je travaillais sur la prévention des risques suicidaires de la population, avec la ferme intention de réunir un groupe d’experts pour apporter des solutions à ce problème de santé publique. Plusieurs rencontres ont été décisives dans l'évolution de ce projet : en 2010 le Pr. Jean-Louis Terra, expert en prévention des risques suicidaires, et en 2016 le Pr Pierre Carayon au sujet des professionnels de santé en souffrance.

Pr Pierre Carayon* avait sollicité le CNPS, dont j'étais le Vice-Président, pour proposer un partenariat afin d'organiser le premier colloque sur les professionnels de santé rendus vulnérables.

Ce 1er colloque a eu lieu le 1er décembre 2015, sous le haut patronage de l’Académie Nationale de Médecine et avec le soutien de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie. Il a permis une véritable prise de conscience et a démontré la nécessité de créer des parcours de soins structurés pour tous les soignants libéraux et hospitaliers en souffrance.

Aujourd’hui l’association comprend 3 comités scientifiques d’une dizaine de membres actifs chacun, (psychiatres, généralistes, psychologues, addictologues…) avec des objectifs très précis : écrire le cahier des charges de La plateforme, des consultations physiques en région, des centres dédiés.

* Professeur émérite de l’Université de Franche Comté, ancien chef du service de gastroentérologie-addictologie-soins palliatifs du CHU de Besançon et Administrateur de l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie)

Quelles ont été les actions menées par l’association depuis 2015 ?

Dr Henry : Nous avons en 2015 identifié presque toutes les structures existantes, régionales, étudiantes, professionnelles, ordinales... sur tout le territoire, mais il n'existait aucune structure interprofessionnelle nationale suffisamment référencée par les soignants et capable de répondre partout en France à toutes les problématiques émergentes, plateforme, centres dédiés.

Nous avons dans cet élan répondu à cette nouvelle problématique des centres dédiés interprofessionnels plébiscités par les soignants dans notre étude Stéthos de 2015, en développant de façon homogène sur le territoire national un groupe de structures, réparties par région et dédiées à la prise en charge des soignants en souffrance.

Le 2ème colloque national du 29 novembre 2016 « Soigner les professionnels de santé vulnérables – Optimiser le parcours de soins » a eu lieu à l’École du Val-de-Grâce.

Ce deuxième colloque a permis l'apparition d'une plateforme d’appel national d'appel, avec un numéro unique, 0805 23 23 36, dédié à tous les professionnels de santé, et opérationnelle depuis le 28 novembre.

Maintenant que l'architecture est en place, l’heure n’est plus à se poser des questions : il faut agir, et agir vite, car il y a urgence à entendre la souffrance des soignants. Le 23 février nous réunissons tous les acteurs régionaux proactifs pour écrire la carte de France des consultations physiques telles que demandées par les soignants dans l'étude Stéthos de 2016**.

**Enquête nationale menée par l’agence Stethos en octobre 2016, auprès de plus 4000 professionnels de santé.

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette plateforme d’appel ?

Affiche SPS plateforme d'appel

Dr Henry : Il s’agit d’une plateforme d’écoute 24/24 et 7/7, gratuite, indépendante et tenue au secret médical. Elle est ouverte à tous les professionnels de santé (salariés et libéraux) en demande d’aide et de soutien, mais aussi aux étudiants et aux familles. Les motivations des appels sont multiples : épuisement professionnel, mal-être ou harcèlement au travail, addictions, pensées suicidaires...

Un numéro Vert, unique : 0 805 23 23 36, 24h/24et 7j/7 pour tous, à toute heure et tous les jours. C'est la société Pros consulte, notre partenaire expert, qui est chargée de l'organisation de la réponse téléphonique. Une équipe de plus de 50 psychologues diplômés et expérimentés prend en charge tous les appels au décroché. En fonction des situations, elle les oriente vers d'autres soignants, des services spécifiques ou des structures spécialisées dans chaque région. Les entretiens menés par ces psychologues sont anonymes et gratuits et complètement déconnectés des institutions.

Le soignant en affichant sa souffrance sur la plateforme SPS ne court aucun risque professionnel puisque la confidentialité est totale.

Notre plateforme SPS va progressivement se structurer en 2017. Elle va monter en puissance par un travail en coordination globale avec toutes les structures régionales existantes qui acceptent d'être partenaires.

Quel bilan pouvez-vous déjà tirer de ces actions ?

Dr Henry :  Les chiffres sont éloquents : en seulement 6 semaines d’existence de la plateforme, nous avons déjà reçu près de 300 appels ! Nous allons dépasser notre prévisionnel qui était de 1500 appels la première année en 2017.

Selon notre enquête Stéthos de 2015, 1 soignant sur 2 a ou va rencontrer un burnout durant sa carrière en France, et nos calculs nous prédisent entre 60 et 70 appels de professionnels de santé tous les jours, soit un potentiel de 20 000 appelants par an.

Actuellement, nous avons la capacité financière de répondre à cette demande urgente, mais qu'en sera-t-il demain?

Quels sont vos objectifs pour les mois à venir ?

Dr Henry : L’objectif pour l’association SPS est de devenir le référent national en matière de plateforme d'appel et de protection des professionnels de santé en souffrance.

Pour obtenir ce résultat, nous devrons développer une hyper-communication, afin que le numéro Vert et gratuit 0805 23 23 36 soit visible partout et connu de tous.

Nous devrons également développer des formations spécifiques, créer le réseau des « sentinelles de SPS », ces professionnels de santé prêts à repérer et à accompagner sur le terrain des confrères ou collègues en difficulté.

Nous devrons développer notre expertise et nos 3 comités scientifiques afin d'apporter dans ces 3 secteurs des réponses de qualité.

Enfin, nous apporterons d'autres services, tels que des services de remplacement et d’aide administrative aux professionnels en difficulté, une meilleure information sur les contrats... Aujourd’hui 1 soignant sur 2 ne sait pas s’il est bien assuré (en santé, prévoyance, etc.). Les conséquences d’un arrêt de travail pour un professionnel mal assuré peuvent être dramatiques : les aspects économiques sont une cause majeure du burnout et de non déclaration. Nous aurons l’occasion d’évoquer tous ces aspects lors du prochain colloque SPS, qui aura lieu le 28 novembre 2017 (N.D.L.R : la MACSF sera partenaire de ce colloque).

Nous allons aussi et surtout nous rapprocher de tous les partenaires en santé pour rendre cette structure pérenne. Notre fonctionnement est associatif, nous ne fonctionnons que sur les adhésions, les dons, les legs et le mécénat.

Apporter son soutien à SPS, c'est d'abord aider les autres puis penser à soi, car nous sommes toutes et tous de potentiels soignants en souffrance.

Pour en savoir plus :

Site de l’association SPS£

Compte rendu du 2e colloque « Soigner les professionnels de santé vulnérables » du 29 novembre 2016

A lire aussi sur notre site :

La prévention des risques psychosociaux