m-santé : applications et objets connectés

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

m-santé : applications et objets connectés

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • PDF
  • Imprimer la page
  • Application m-santé

Le point sur la "m-santé", applis mobiles et objets connectés en santé : quel usage de ces nouveaux outils et quelle responsabilité pour le soignant ? Quels bénéfices pour le patient et pour le système de santé ?

Auteur : Valérie CORDONNIER, Juriste / MAJ : 25/05/2018

M-santé : des usages diversifiés

Pour le grand public et les professionnels de santé :

  • Prise de rendez-vous médicaux
  • Prévention et coaching : exercice physique, sevrage tabagique, perte de poids...
  • Suivi et conseils personnalisés aux patients : glycémie, sommeil, alimentation, activité sportive, traitement médicamenteux.
  • Outils pour les professionnels de santé : aide au diagnostic, dictionnaire de médicaments, convertisseurs d'unités.

Des avantages pour les patients

  • Prévention de certaines pathologies (cardiovasculaires, AVC) en intervenant sur le surpoids, l'alimentation, la consommation d'alcool ou de tabac.
  • Amélioration de l'observance : suivi plus aisé des traitements et plus grande implication.
  • Meilleure qualité de vie des patients : conseils personnalisés et plus grande autonomie.

Des outils au service du système de santé

La transmission des informations au corps médical permet :

  • aux professionnels de santé d'avoir plus de temps pour leur mission de soins
  • le suivi en continu du patient et la programmation de rendez-vous en cas de besoin
  • la réduction des hospitalisations et des durées de séjour aux professionnels de santé d'avoir plus de temps pour leur mission de soins
  • le suivi en continu du patient et la programmation de rendez-vous en cas de besoin
  • la réduction des hospitalisations et des durées de séjour

Le partage d'informations entre professionnels de santé favorise la coordination des intervenants.

enquête egora.fr sept 2017

Des obstacles à une utilisation plus large

  • Délais d'évaluation trop longs au regard du rythme rapide des progrès technologiques.
  • Inquiétude sur la régulation des données de santé et notamment leur confidentialité.
  • Doutes sur la fiabilité des objets connectés.
  • Absence de politique de rémunération de prévention.
  • Formation insuffisante des professionnels de santé.
  • Manque de structuration de la filière de e-santé, ne permettant pas de structurer le dialogue avec les pouvoirs publics.

Les actions permettant l'essor de la m-santé

  • Labellisation pour soutenir le marché et instaurer un climat de confiance.
  • Accroissement de la formation numérique des professionnels de santé.
  • Incitation tarifaire à s'investir dans la prévention (versus paiement à l'acte).
  • Remboursement par la Sécurité sociale des applications et objets connectés en santé dont l'efficacité est démontrée.
  • Grand plan d'investissement 2018 - 2022 : 4,9 milliards d'euros pour accélérer la numérisation du système de santé et de cohésion sociale.

0 Commentaire

Publier un commentaire