MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Prévention des risques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

Retrouvez les dernières actualités concernant la gestion des risques en milieu de soins.

Prévention des risques (53 résultats)

Infographie : check-list du patient au bloc opératoire
06/02/2019 Par Margaux DIMA, Juriste

Dans ses recommandations, la HAS met en avant 11 points de vigilance, divisés en 4 phases. Ces points doivent être vérifiés oralement, en présence de l’équipe médico-soignante et avec la participation du patient (avant son anesthésie). Leur réalisation doit également être tracée sur support papier ou électronique par un coordonnateur check-list.

Rappel sur les 11 points de vigilance de la check-list au bloc opératoire à respecter.

  • Etablissement de santé
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste

Méfions-nous des fécalomes
05/02/2019 Par Dr Dominique NEVEU, gastro-entérologue conseil

Le fécalome est une affection banale qui peut malgré tout être à l’origine de complications mais également d’erreur de diagnostic avec des conséquences graves.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
  • Femme âgée ayant mal au ventre

Check-list « sécurité du patient au bloc opératoire »
23/01/2019 Par Margaux DIMA, Juriste

La réalisation d’une check-list au bloc opératoire est exigée dans la procédure de certification des établissements de santé depuis 2010. En 2011, la Haute Autorité de Santé (HAS), en concertation avec les professionnels concernés, a proposé un outil, sous la forme de recommandations, permettant d’améliorer la sécurité du patient au bloc opératoire : la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire ».

En 2016, la HAS propose une nouvelle version de cette check-list. Il s’agit en réalité d’une reprise de la version élaborée en 2011, avec une nouveauté visant les points de vigilance spécifiques à respecter lors d’une chirurgie réalisée sur un enfant.

En 2018, la HAS a de nouveau proposé une version modifiée de la check-list en ajoutant un nouvel encadré intitulé « Décision finale ». L’objectif visé ici par la HAS est de renforcer la prise de décision en équipe et de tracer la décision finale.

  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
  • Bloc opératoire

Les plateaux techniques : des lieux à risque pour les établissements de santé
17/01/2019 Par Magali AUGU, Juriste expert en prévention des risques

Dans plus de 60% des cas, la clinique est mise en cause pour un acte de pratique chirurgicale ou médicale. 
Pourquoi ce phénomène ? 
Force est de constater que les établissements se situent au carrefour de toutes les responsabilités.

  • Etablissement de santé

La justice vue sous le prisme de la gestion des risques
14/01/2019 Par Magali AUGU, Juriste expert en prévention des risques

Décès d'un patient à la suite d'un accident d'anesthésie : le Tribunal Correctionnel retient la responsabilité pénale de l’anesthésiste, de l’IADE, de l’IDE et de la clinique (ce qui est rare) pour homicide involontaire.

  • Etablissement de santé
  • Infirmier
  • Médecin spécialiste

La gestion des « No Go » au bloc
11/01/2019 Par Stéphanie TAMBURINI, Juriste

Parmi les événements indésirables associés aux soins qui se produisent au bloc opératoire, une importante proportion1 survient avant même l'incision, conduisant à l'interruption de l'intervention.

A partir de ce constat, la structure Orthorisq a analysé les événements indésirables et identifié une nouvelle situation à risque pour le patient : le « No Go ».

En novembre 2018, la Haute Autorité de Santé (HAS) en a fait une SSP (solution pour la sécurité du patient). En voici les points principaux.

  • Etablissement de santé
  • Médecin spécialiste
  • Infirmier
  • gestion des "no go"

Bistouri électrique et feu au bloc opératoire
11/01/2019 Par Stéphanie TAMBURINI, Juriste

Chaque année, il se produit au bloc opératoire des incidents liés à l’utilisation du bistouri électrique, parmi lesquels des incendies, qui peuvent avoir de lourdes conséquences pour le patient.

Pour prévenir et atténuer ces incidents, la HAS a élaboré une « Solution pour la sécurité des patients » (SSP) : « Comment gérer les risques associés à l’utilisation du bistouri électrique ? »

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Médecin spécialiste
  • bistouri-electrique

Accident médical aux urgences : qui informer ?
07/01/2019 Par Nathalie DONDEYNE-JEGU, Juriste

La presse s’est fait l’écho du décès d’un patient pris en charge par le SAMU dans un contexte d’attente de plusieurs heures faute de place en réanimation. Cette affaire a mis en lumière les dysfonctionnements pouvant survenir dans les services d’urgences. Lorsqu'un incident survient, la réglementation actuelle impose une information à la fois de la direction et du patient. Retour sur ces obligations.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • urgences

Recommandations de la HAS, guides, fiches mémo…
27/12/2018

Les recommandations énoncées par les professionnels de santé font partie de « l'état de l'art » et sont souvent prises en compte par les juges en cas de litige ; il est donc important de les connaître afin de favoriser la prévention des risques. Retrouvez dans ce dossier les articles concernant les recommandations, référentiels ou encore fiches de la HAS.

  • Pharmacien
  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
  • Recommandations  HAS, guides

Déclaration et suivi des événements indésirables graves : quelles nouveautés ?
27/12/2018 Par Dr Marie-José Moquet, responsable du Centre d’Analyse des Risques, Mme Myriam Ben Aissa, pharmacienne et Mme Sophie Caillard, qualiticienne, ARS d’Ile-de-France

Le décret du 25 novembre 2016 a introduit un nouveau dispositif de déclaration et d’analyse des EIGS (événements indésirables graves associés aux soins) pour l’ensemble des professionnels de santé. Le point sur ces évolutions visant à mieux comprendre et prévenir les EIG, tant dans l’intérêt des patients que des professionnels de santé.

  • Pharmacien
  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Etablissement de santé
  • Interne
  • Infirmier
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste