MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Prévention des risques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Envoyer par mail
  • Imprimer la page

Retrouvez les dernières actualités concernant la gestion des risques en milieu de soins.

Prévention des risques (32 résultats)

Les obligations en matière d’Evénement Indésirable Grave
17/01/2017 Par Magali AUGU, Juriste

Les professionnels et établissements de santé sont tenus, par la loi, de déclarer et analyser les Evénements Indésirables Graves (EIG). Ces obligations légales s’intègrent dans une politique générale d’amélioration de la sécurité du patient voulue par les pouvoirs publics afin de maîtriser le risque médical et limiter les accidents. Par touches successives, la réglementation est venue préciser les contours de ces obligations.

  • Médecin spécialiste
  • risques d'EIG au bloc opératoire

Désinfection de la peau du patient avant insertion de cathéter
23/11/2016 Par Magali AUGU et Bruno FRATTINI - Experts en prévention des risques médicaux

En mai 2016, la Société Française d’Hygiène Hospitalière (SF2H) a mis à jour ses recommandations sur les produits à utiliser avant insertion d’un cathéter intravasculaire.

  • Etablissement de santé

Risques potentiels en ophtalmologie
21/09/2016 Par Dr Valérie AMELINE, Ophtamologiste conseil MACSF - Le Sou Médical

Le nombre de déclarations annuelles de sinistres mettant en cause la responsabilité professionnelle des ophtalmologistes libéraux apparaît cette année encore, relativement stable. Nous avons pu constater en revanche une augmentation des litiges à l’encontre des ophtalmologistes pour des erreurs alléguées de prescription de verres, augmentation à mettre en relation avec le nombre croissant d’achat de lunettes par internet.  

  • Médecin spécialiste
  • Autres paramédicaux

Appendicites d'hier et d'aujourd'hui : savoir raison garder
20/09/2016 Par Dr J.E. CLOTTEAU, médecin conseil - MACSF - Le Sou Médical

Nous avons enregistré à la MACSF, en 2015, plusieurs procédures dans des dossiers d’appendicite, mettant en cause soit le médecin généraliste, soit l’urgentiste, soit le chirurgien, plus rarement l’anesthésiste, et parfois l'ensemble de ces praticiens.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Médecin spécialiste

L'examen cytobactériologique des urines (ECBU) avant une biopsie de la prostate
20/09/2016 Par Dr Carole GERSON, Médecin-conseil MACSF - Le Sou Médical

Le nombre de biopsies prostatiques réalisées en France est actuellement de 150.000/an, la majorité étant réalisée en ambulatoire. La survenue d’une infection après biopsie de prostate est avec la rétention urinaire la complication la plus redoutée du geste, le risque d’hospitalisation pour infection étant évalué suivant les séries entre 0 ,6 et 4% des cas.

Au vu de ces éléments, l’AFU (Association Française d’urologie) a donc publié en 2011 des « Recommandations pour la bonne pratique des biopsies prostatiques ».

  • Médecin spécialiste

Les erreurs médicamenteuses des infirmier(e)s
25/08/2016 Par Bruno FRATTINI, Cadre Supérieur de Santé, expert en Prévention des Risques - MACSF - Le Sou Médical et Eric LOPARD, Médecin anesthésiste-conseil.

Par définition, les erreurs médicamenteuses ne concernent que les actes de soins en lien avec l’administration d’un principe actif, préalablement prescrit par un médecin. La Haute Autorité de Santé, dans son guide « Outils de sécurisation et d’auto-évaluation de l’administration des médicaments » a identifié, à partir de nombreuses publications, les causes favorisant la survenue de ces erreurs médicamenteuses.

  • Infirmier

Identitovigilance : le bon soin pour le bon patient
30/06/2016 Par Bruno FRATTINI, expert en prévention des risques

Une mauvaise identification d’un patient peut avoir des conséquences multiples, plus ou moins graves, pouvant aller d’une erreur d’administration de médicaments au diagnostic inversé et à l’erreur d’intervention. Dans une circulaire du 7 juin 2013, la DGOS a rappelé les règles à observer dans le recueil de l’identité des patients et l’enregistrement de données les concernant pour éviter ces erreurs et assurer le bon soin au bon patient.

Le fast tracking en ambulatoire
22/06/2016 Par Bruno FRATTINI, Expert en prévention des risques, et Eric LOPARD, Médecin anesthésiste

Le terme anglais "fast track", couramment utilisé dans les pays anglo-saxons et scandinaves, signifie "raccourci" ou "shunt" dans un circuit préétabli. Ce concept s'adapte bien au parcours de soins ambulatoire, qui vise la réalisation d’actes chirurgicaux et d’actes diagnostiques invasifs dans des conditions optimales de sécurité pour les patient(e)s, avec une sortie rapide sans douleur et avec une maîtrise des effets secondaires de l’anesthésie, de la chirurgie et/ou de l’examen diagnostique.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Etablissement de santé
  • Médecin spécialiste
  • Infirmier

Infographie : check-list du patient au bloc opératoire
14/06/2016 Par Margaux DIMA, Juriste

Dans ses recommandations, la HAS met en avant 11 points de vigilance, divisés en trois phases. Ces points doivent être vérifiés oralement, en présence de l’équipe médico-soignante et avec la participation du patient (avant son anesthésie). Leur réalisation doit également être tracée sur support papier ou électronique par un coordonnateur check-list.

Rappel sur les 11 points de vigilance de la check-list au bloc opératoire à respecter.

  • Etablissement de santé
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste

Coopération entre anesthésistes-réanimateurs et chirurgiens
10/06/2016 Par Pr Paul-Michel MERTES et Pr René AMALBERTI

La qualité du travail en équipe, qui dépend notamment de la communication entre anesthésistes-réanimateurs et chirurgiens, est un enjeu majeur pour la sécurité du patient. Face au constat de dysfonctionnements persistants dans la communication entre anesthésistes et chirurgiens et dans l’articulation de leurs rôles respectifs, la HAS a élaboré un document destiné à clarifier les responsabilités de chacun et améliorer l’organisation des soins.

  • Médecin spécialiste