Soins paramédicaux chez le patient âgé : attention au risque de fracture !

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Soins paramédicaux chez le patient âgé : attention au risque de fracture !

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • soin paramédical, rééducation, kiné

La survenue de fractures lors d'actes de soins paramédicaux n'est pas rare chez le patient âgé. Voici quelques conseils pratiques pour prévenir ce risque.

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Infirmier
  • Autres paramédicaux
  • Médecin spécialiste
Auteur : Docteur Nicolas Chanzy, chirurgien conseil / MAJ : 20/04/2018

L’espérance de vie ne cesse de croître. La demande de soins paramédicaux chez les patients très âgés ne va qu’en augmentant.

Prévenir les complications lors des soins paramédicaux

L’étude rétrospective des réclamations en 2016 a mis en avant une recrudescence des fractures survenues pour des traumatismes relativement bénins ou lors de soins rééducatifs, ou infirmiers. Nous pourrions parler de fractures spontanées. La prévention de la survenue de ces complications doit rester une préoccupation constante par de simples réflexes.

  • Pour éviter lors de la déambulation des chutes malheureuses, les salles d’attente doivent être naturellement sans tapis, avec des mobiliers spartiates et parfaitement stables.
  • Lors des actes de soins, des soins rééducatifs ou des soins infirmiers, comme le nursing, la mobilisation du patient doit être précautionneuse, jamais contre résistance, et lorsque des mobilisations corporelles s’imposent, une aide humaine supplémentaire peut s’avérer nécessaire.

Même si la survenue d’une fracture lors de soins prodigués dans les règles de l’art n’est pas due à une maladresse, elle reste cependant de la responsabilité du praticien qui, par mesure de précaution, se doit de faire une déclaration de prudence à sa compagnie d’assurance.


0 Commentaire

Publier un commentaire