Echographie Clinique en Médecine d’Urgence (ECMU)

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page
MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Echographie Clinique en Médecine d’Urgence (ECMU)

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • Echographie

L’utilisation de l’échographie par les urgentistes est en constante progression depuis une dizaine d’années dans les structures d’urgence. Ce "stéthoscope moderne" apparaît incontournable dans notre pratique quotidienne. 

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Médecin spécialiste
Auteur : Dr Marion FRATI, Médecin Urgentiste conseil / MAJ : 08/06/2017

L’ECMU : un bénéfice reconnu

La Société Française de la Médecine d’Urgence a élaboré en 2016, des recommandations d’un 1e niveau de compétence d’ECMU dans son champ d’investigation et sur ses modalités d’enseignement et de maintien des compétences, s’appliquant à la pratique de la médecine d’urgence dans ses différents modes d’exercice. Le bénéfice de l’ECMU est reconnu dans la prise en charge du patient. Elle permet de répondre à des questions le plus souvent binaires, nécessite des images cibles ou diagnostiques sans ambiguïté dans le contexte clinique, est compatible avec l’urgence vitale, doit être un élément décisionnel et se réalise au lit du malade.*

* Premier niveau de compétence pour l’échographie clinique en médecine d’urgence, Recommandations de la SFMU par consensus formalisé, 2016. J. Benis, L. Ducros, E.N Querellou, Echographie en médecine d’urgence : quel bénéfice pour le patient ? SFMU 2013.

Une formation indispensable

La formation à l’ECMU est indispensable car il n’y a pas de place à l’improvisation. La jeune génération d’urgentistes s’inscrivent pour la plupart à un DU d’échographie afin de parfaire leur compétence. Avec la création de la filière DES de médecine d’urgence cette année, l’ECMU fera partie intégrante du cursus.

Au sein du service des urgences de Saint Joseph, les médecins ont bénéficié en 2015 d’une formation initiative courte de 2 jours. L’échographie clinique permet d’une manière concrète de répondre à certaines questions en complément de l’examen clinique, par exemple une dilatation pyélocalicielle dans la colique néphrétique, un épanchement liquidien intra abdominal ou encore un OAP. Cependant, le maintien de cette compétence reste difficile par manque de temps face à un afflux de patients de plus en plus nombreux dans les structures d’urgence, ce qui contraint souvent l’urgentiste à passer outre et solliciter la compétence du spécialiste. De plus, il existe pour le moment, peu de formation médicale continue « au lit du malade » proposée. En effet, il serait probablement utile de bénéficier de la théorie par compagnonnage en complément de la pratique, afin de progresser et de contrôler nos acquis.

A ce propos, ce que propose la startup bordelaise MedTandem créée par deux anesthésistes réanimateurs, est indéniablement innovateur. Le principe est de faciliter la mise en relation entre médecins pour qu’ils partagent leur savoir-faire.

Quelle responsabilité pour le médecin urgentiste ?

Une autre problématique mérite d’être soulevée. Malgré le référentiel de la société savante et le futur visage de l’urgentiste DES, il ne faut pas oublier que nous sommes des cliniciens avant tout. Savoir prendre le temps d’interroger le patient et de l’examiner, permet la plupart du temps de formuler les hypothèses diagnostiques principales. Enfin, qu’en est-il sur le plan médicolégal ? A l’heure actuelle, les dossiers de contentieux en médecine d’urgence sont loin d’être négligeables. N’y-a-t-il pas un risque de surexposition de l’urgentiste en cas d’erreur d’interprétation d’échographie clinique ? Il serait intéressant dans les prochaines années d’analyser les dossiers contentieux en ce sens.

L’ECMU est un outil indispensable qui enrichit les compétences de l’urgentiste dans sa pratique quotidienne mais ne remplacera pas notre bon vieux stéthoscope !

0 Commentaire

Publier un commentaire