Produits injectables de comblement de rides

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Produits injectables de comblement de rides : quels sont les risques ?

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • Produit de comblement de rides

Les dispositifs médicaux injectables de comblement de rides sont des dispositifs invasifs, objets de l’attention toute particulière de l’ANSM.
En tant que dispositifs médicaux, les produits de comblement des rides doivent satisfaire aux exigences essentielles de la directive européenne 93/42/CEE modifiée par la 2007/47/CE (certificat CE par un organisme dit "notifié" habilité à délivrer de tels certificats).

La grande majorité de ces produits sont destinés à être dégradés puis éliminés par l’organisme.

  • Médecin spécialiste
Auteur : Sylvie KORNFELD, Juriste / MAJ : 28/06/2017

Les différents types de produits injectables

On distingue :

  • les produits résorbables (acide hyaluronique, collagène) durée de présence dans l’organisme de 3 à 12-18 mois.
  • les produits lentement résorbables (Acide hyaluronique + Hypromellose, TriCalciquePhosphate (TCP) + Acide hyaluronique, Hydroxyapatite de calcium (CaHa) 6 mois à 2 ans.
  • les produits non résorbables (polymères acryliques (polyacrylamide) à éviter ++dans une finalité esthétique (plus qu’un seul produit disponible en France : AQUAMID*)

Les recommandations pour les praticiens

  • Questionnaire médical à compléter avant de réaliser des injections concernant les antécédents médicaux (HSV, maladies auto-immunes, sarcoïdose, chéloïdes, allergie…) et chirurgicaux, l’état de grossesse ou d’allaitement, les antécédents d’actes esthétiques, les traitements en cours. Faire arrêter l’aspirine (10 jours avant), les AINS.
  • Vérifier l’état du site d’injection +++ (Se méfier et éviter d’injecter dans une zone cicatricielle récente suspecte d’infection).
  • Bien connaître le produit qu’on a choisi d’injecter.
  • Informer le patient des risques immédiats (hématome, oedème, érythème), secondaires (infection, nécrose) et retardée (granulomes surtout, pigmentation plus rare).

En pratique

  • Consultation d’information au minimum 15 jours avant la réalisation du geste pour laisser au patient un délai de réflexion.
  • Remise d’un devis (mentionnant le nom des produits, leur quantité et le montant des honoraires) et d’une fiche d’information (avec notifications des risques ++) datés du jour de la consultation et qui devront être rendus signés le jour de l’acte.
  • Lors de la séance, utilisation en règle générale d’anesthésiant de contact.
  • Après la séance, éviter l’exposition solaire, le sauna, les activités physiques violentes et les soins dentaires pendant 2-3 jours.
  • Remettre au patient une fiche ou un passeport esthétique sur lesquels sont collés les étiquettes de traçabilité des produits ce d’autant qu’il existe souvent un nomadisme médical.
  • Etre disponible ou au moins joignable les jours suivants en cas de problème.

Médico-légal

En effet lors des procédures exercées à l’encontre des praticiens dans le cadre des injections des produits de comblement des rides, les principaux griefs sont les suivants :

  • Défaut d’information notamment des risques.
  • Défaut de prise en charge immédiate si survenu d’un incident médical (quelque soit la gravité même minime).
  • Résultat jugé insuffisant par le patient.

Les effets secondaires sont rares : granulomes, oedème, herpès, nécrose cutanée. (En terme de responsabilité médicale : importance de l’information préalable avec notification des risques)

Sources

  • Fiche d’information conçue sous l’égide de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (SOF.CPRE)
  • ANSM : produits injectables de comblement de rides : recommandations aux praticiens

0 Commentaire

Publier un commentaire