Plainte d'un patient : que faire, comment réagir

MACSF Exercice Professionnel
Notre expertise sur la responsabilité médicale
       et votre exercice professionnel

Plainte d'un patient : que faire, comment réagir lors de la réception d’une assignation en justice ?

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page
  • plainte patient, assignation en justice

Une journée classique avec vos patients…

Classique ? Pas tout à fait, aujourd’hui un huissier se présente à votre cabinet pour vous remettre un acte de justice délivré à la requête d’un patient mécontent de votre prise en charge. Comment réagir ?

  • Médecin généraliste et urgentiste
  • Chirurgien-dentiste
  • Sage-femme
  • Infirmier
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Autres paramédicaux
Auteur : Anne-Sophie LECAT, Juriste / MAJ : 13/11/2018

Les différentes voies de réclamation

Les voies de réclamation du patient

Lorsqu’un patient, ou ses ayants-droit, remet en cause la qualité de vos soins, il dispose de plusieurs possibilités :

  • prise de contact directe avec vous, oralement ou par écrit,
  • prise de contact avec votre Conseil de l’Ordre,
  • prise de contact avec votre assureur,
  • saisine d’une Commission de Conciliation et d’Indemnisation (CCI)
  • mise en cause via les tribunaux.

Dans ce dernier cas, bien qu'il soit plus impressionnant de recevoir un acte d’huissier qu’un courrier recommandé, cela ne change en réalité que peu de choses pour vous.

Si vous êtes correctement garanti, votre assurance Responsabilité Civile Professionnelle prendra en charge les honoraires de l’avocat avec lequel elle vous mettra en contact, ainsi que du médecin ou du chirurgien-dentiste conseil qui vous accompagnera à l’éventuelle expertise judiciaire.

Seuls le cadre et la durée de la procédure diffèrent.

Pour faire face à cette situation, nous vous invitons à suivre les recommandations suivantes.

Quelle réaction devez-vous avoir ?

La première chose à faire sera, si vous n’avez pas vu l’huissier en personne,  d’aller récupérer l’acte à son étude.

Les délais pour une audience de référé pouvant être de quelques jours seulement, il convient d’être très réactif.

Que faire si vous êtes en vacances ou en déplacement ?

L'huissier déposera un avis de passage à votre cabinet. Il peut remettre l'acte à votre secrétaire ou assistante si celle-ci l'accepte en lui indiquant ses nom, prénom et qualité. L'acte sera alors remis sous enveloppe fermée à votre nom.

Si vous disposez d'un délai de trois mois pour récupérer l'acte à l'étude, nous vous rappelons que l'audience est souvent très proche de la date de dépôt de l'assignation au greffe du tribunal.

Vous pouvez également faire une procuration avec copie de votre pièce d'identité à une personne de votre choix qui pourra récupérer l'acte.

Une fois l’acte en votre possession, nous vous conseillons de nous contacter immédiatement par téléphone pour nous prévenir de la date, du tribunal et de l’heure de l'audience. Nous vous communiquerons alors notre adresse mail à laquelle vous nous ferez parvenir la copie de l’acte.

Il conviendra bien entendu, dès que possible, de nous fournir l’intégralité du dossier médical, sous pli confidentiel, à l’attention du médecin ou du chirurgien-dentiste conseil, dans les jours suivants afin que votre défense puisse s’organiser au mieux.

Que se passe-t-il après avoir transmis le dossier à votre assureur ?

Une fois l’acte en notre possession, nous prendrons attache avec un des avocats de notre réseau, spécialisé en droit médical qui vous représentera à l’audience, votre présence n’étant pas indispensable.

Il n’est pas alors question du fond du dossier. Le magistrat examinera la demande de nomination d’expert et l’éventuel versement d’une indemnité provisionnelle  au demandeur.

En principe, le magistrat ne fait droit à la demande d’expertise que « s’il existe un motif légitime de conserver ou d’établir avant tout procès la preuve des faits dont pourrait dépendre la solution d’un litige » (article 145 du Code de la procédure civile).

En aucun cas cette mesure d’instruction ne sera ordonnée pour suppléer la carence du patient à apporter la preuve de ce qu’il avance.

C’est-à-dire que votre patient doit, au minimum, apporter des éléments de preuve laissant penser qu’une expertise est nécessaire.

Quand est rendue la décision ?

Le magistrat rendra une ordonnance de référé dans les 3 à 4 semaines suivant l’audience.

Il est rare que la juridiction refuse une demande d’expertise si des éléments sont apportés par le demandeur et qu’il n’y a pas déjà eu une expertise judiciaire.

Le juge précisera le nom de l’expert et le contenu de la mission qui lui sera confiée.

Dans les semaines qui suivent la décision, vous recevrez une convocation de cet expert qu’il conviendra de nous transmettre, sans délai, afin que nous puissions vous communiquer les coordonnées de l’expert-assistant qui vous y assistera.

0 Commentaire

Publier un commentaire